Droits de l'Homme

Déclaration de la Délégation algérienne 35ème session du Conseil des Droits de l’Homme Point 3 : de l’ordre du jour Dialogue groupé avec - le Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des personnes déplacées dans leur propre pays - le Rapporteur spé

Monsieur le Président ;

Ma délégation remercie les deux rapporteurs spéciaux pour la présentation de leurs rapports respectifs et souhaite plein succès à Mme Cecilia Jimenez-Damary dans la mise en œuvre de son mandat comme Rapporteuse spéciale sur les droits de l’homme des personnes déplacées dans leur propre pays.

M. Alston a souligné dans son rapport l’impact de l’extrême pauvreté sur la jouissance des droits de l’homme y compris les droits civils et politiques. Ceci dit, nous partageons son avis quant à l’importance que les Etats et la Communauté internationale, devraient accorder à certaines questions telles que l’accès au droit au travail, la sécurité sociale et l’amélioration du niveau de vie de la population. Compte tenu des menaces que représente l’insécurité économique sur la jouissance des droits de l’homme, il est important d’assurer un traitement égal et non différencié à tous les droits de l’homme universellement reconnus, et qu’il ne saurait être acceptée une hiérarchisation artificielle des droits civils et politiques d’une part et économiques sociaux et culturels y compris le droit au développement d’autre part.

La communauté internationale est appelée également à consolider les efforts en matière de promotion et de protection des droits économiques et sociaux dans un esprit de coopération et de solidarité internationale, afin de soutenir le développement humain et de lutter contre la pauvreté dans le monde comme prévu dans l’Agenda de développement 2030.

L’amélioration du niveau de vie de la population est une priorité constante dans les différents programmes et plans économiques en Algérie. La dernière Politique de croissance 2016-2030 a consacré cette tendance. Elle couvre plusieurs axes et secteurs stratégiques et vise entre autres, de multiplier par 2.3 le revenu du PIB par habitant, de moderniser le secteur agricole permettant de garantir la sécurité alimentaire, et de rationaliser l’utilisation des ressources.

 

Je vous remercie Monsieur le Président.