Droits de l'Homme

 

Le Conseil des droits de l'homme est un organe intergouvernemental du système des Nations Unies, subsidiaire de l'Assemblée générale, créé le 15 mars 2006 par la résolution 60/251.

Le CDH est composé de 47 états qui ont la responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme autour du globe, avec le but principal d'aborder des situations de violations de droits de l'homme et d'émettre des recommandations à leur encontre.

Le fonctionnement du Conseil est régi notamment par sa résolution 5/1, qui prévoie également la mise en place d'un nombre d'institution. Il s'agit de :

- Le Groupe de travail sur l'Examen périodique universel (EPU ou UPR),

- Le Comité consultatif du Conseil,

- La Procédure de requête.

Le Conseil de droits de l'homme continue également à travailler étroitement avec les Procédures spéciales, établies par l'ancienne Commission des droits de l'homme.

Vous pouvez consulter (ci-dessous) les déclarations de la délégation algérienne dans le cadre de ses activités au sein du Conseil. 

 

 

 

29ème session Point 6 : Document final de l’Examen périodique universel de la Guinée-Bissau

29ème session du Conseil des Droits de l’Homme

Point 6 : de l’ordre du jour

Document final de l’Examen périodique universel

de la Guinée-Bissau

Genève, le 25 juin 2015

 

Monsieur le Président ;

Nous souhaitons la bienvenue à la délégation de Guinée-Bissau et la remercions pour sa présentation complémentaire.

Nous saluons la coopération de la Guinée-Bissau avec le mécanisme de l’Examen périodique universel et son acceptation de 147 recommandations sur les 151 formulées par les Etats. Nous nous félicitons de l’acceptation des deux recommandations faites par l’Algérie, relatives à la réforme du secteur de la justice et à la réduction de la pauvreté. La Guinée-Bissau a, en effet, adopté une nouvelle stratégie nationale ambitieuse de développement et de réduction de la pauvreté pour la période 2015-2025.

Ma délégation souhaite à la Guinée-Bissau, le plein succès dans la mise en œuvre des recommandations acceptées et recommande au Conseil d’adopter le rapport relatif à son deuxième Examen périodique universel et de lui accorder l’assistance nécessaire requise.

Je vous remercie.

29ème session Point 6 : Document final de l’Examen périodique universel de la République d’Arménie

29ème session du Conseil des Droits de l’Homme

Point 6 : de l’ordre du jour

Document final de l’Examen périodique universel

de la République d’Arménie

Genève, le 25 juin 2015

 

Monsieur le Président ;

Ma délégation souhaite la bienvenue à son homologue de la République d’Arménie et la remercie pour sa présentation.

Nous félicitons l’Arménie pour l’acceptation de la plupart des recommandations faites lors de son deuxième EPU et lui souhaitons tout le succès dans leur mise en œuvre.

Ma délégation se félicite plus particulièrement de l’acception de ses deux recommandations relatives à la réduction des inégalités des sexes et le renforcement de la formation destinés aux fonctionnaires dans le domaine des droits des minorités.

Ma délégation réitère ses vœux de plein succès à l’Arménie dans la mise en œuvre des recommandations acceptées et recommande au Conseil d’adopter le rapport relatif à son Examen périodique universel.

Je vous remercie.

29ème session Point 6 : Document final de l’Examen périodique universel Du Royaume d’Espagne

29ème session du Conseil des Droits de l’Homme

Point 6 : de l’ordre du jour

Document final de l’Examen périodique universel

Du Royaume d’Espagne

Genève, le 25 juin 2015

 

Monsieur le Président ;

Nous souhaitons la bienvenue à la délégation espagnole et la remercions pour sa présentation complémentaire.

Nous apprécions la qualité de coopération de l’Espagne avec le mécanisme de l’Examen périodique universel qui se concrétise dans l’acceptation de la plupart des recommandations formulées dans le cadre de son deuxième EPU mais également lors de son premier EPU. Nous nous félicitons de l’acceptation de deux recommandations formulées par l’Algérie relatives aux impacts des mesures d'austérité sur les groupes sociaux les plus vulnérables, et à l'accès des enfants appartenant aux groupes les plus vulnérables aux services de santé et l'éducation.

Ma délégation encourage l’Espagne à poursuivre ses efforts en matière de promotion et de protection des droits des travailleurs migrants notamment dans le contexte actuel marqué par des tragédies répétitives des migrants en méditerrané et ailleurs. La ratification de la Convention sur les travailleurs migrant et des membres de leurs familles est hautement recommandée.

Ma délégation souhaite à l’Espagne, le plein succès dans la mise en œuvre des recommandations acceptées et recommande au Conseil d’adopter le rapport relatif à son deuxième Examen périodique universel.

Je vous remercie.

29ème session Point 6 : Document final de l’Examen périodique universel du Royaume du Lesotho

29ème session du Conseil des Droits de l’Homme

Point 6 : de l’ordre du jour

Document final de l’Examen périodique universel

du Royaume du Lesotho

Genève, le 25 juin 2015

 

Monsieur le Président ;

Ma délégation souhaite la bienvenue à son homologue du Royaume du Lesotho et la remercie pour sa présentation.

Nous félicitons le Lesotho pour l’acceptation de la plupart des recommandations faites lors de son deuxième EPU et lui souhaitons tout le succès dans leur mise en œuvre.

Ma délégation se félicite plus particulièrement de l’acception de ses deux recommandations relatives à l’accès gratuit aux soins de santé dans l’ensemble du pays, et la garantie du droit à l’éducation à tous les enfants.

Tout en réitérant nos vœux de plein succès au Royaume du Lesotho dans la mise en œuvre des recommandations acceptées, nous recommandons au Conseil d’adopter le rapport relatif à son Examen périodique universel.

Je vous remercie.

29ème session Point 4 : Dialogue avec la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme en Syrie

29ème session du Conseil des Droits de l’Homme

Point 4 : de l’ordre du jour

Dialogue avec

la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme

en Syrie

 

 

Genève, le 23 mars 2015

Monsieur le Président,

Ma délégation remercie les membres de la Commission d’enquête pour leur présentation orale et prend note de son contenu. Nous déplorons la poursuite des violences en Syrie, les violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, et la tragédie qui affecte ce pays depuis des années.

Ma délégation souhaiterait faire les observations suivantes :

- Le travail de la Commission d’enquête aurait pu être plus objectif s’il avait été plus équilibré, notamment en mettant en exergue les violations commises par les groupes terroristes, et les facteurs qui agissent en faveur de l’élargissement des espaces où ces violations se manifestent ;

- La nécessité de multiplier les efforts et de les mutualiser pour la promotion de conditions propices à l’émergence d’une solution politique. L’Algérie n’a cessé depuis le début de la crise en Syrie à appeler à l’élaboration et la mise en œuvre, d’une solution politique dans ce pays. A cet égard, l’Algérie a soutenu le mandat des représentants désignés par le Secrétaire Général et leur a prêté son concours ;

- En attendant de mettre en œuvre une solution politique au conflit, tout doit être fait pour une prise en charge sérieuse des questions humanitaires par l’ouverture de corridors et la promotion de cessez-le –feu dans certaines zones de combat ;

- Le CDH et la Commission d’enquête doivent veiller à faire en sorte que les informations et les conclusions soient en adéquation avec la réalité sur le terrain, notamment s’agissant des violations commises et de la manière dont ils favorisent en vue de les prendre en charge. Ma délégation rappelle que les titulaires de mandat investis par le Conseil se doivent de s’acquitter de leurs missions et de lui en rendre compte sans engager ce dernier sur des options au sujet desquelles la communauté internationale peine à favoriser une solution consensuelle.

Je vous remercie